Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Propos De Fosse Malrockdie

  • : Le blog de fossemalrockdie.over-blog.com
  • Le blog de fossemalrockdie.over-blog.com
  • Contact

paperblog

Paperblog

Recherche

Je peins ce que je vois

latetealendroit.jpg

Liens

8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 12:42

Content ?

La réponse est non.

Filmé ?

Pas exactement.

Photographié ?

La réponse est oui.

Vous êtes donc invités à vous mettre bien en face et au milieu de votre écran.

Oui, vous pouvez vous recoiffer.

Oui, lisser votre moustache.

Oui, remettre du rouge à lèvres.

Prenez la poire sur votre droite.

C'est le déclencheur.

Il fait retardateur.

Pratique, n'est-ce pas ?

Puis vous comptez jusqu'à 10.

Sans vous presser.

Sans lanterner non plus.

Vous comptez jusqu'à 10 en somme.

Normalement.

Prêts ?

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10.

Voilà le résultat :

triplon-tableau-17-video-janvier-8.jpg

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 11:15

La personne galante est souvent rêvée.

Voire regrettée par les plus désabusés d'entre nous.

Et pourtant, quelle source d'équivoques.

L'homme galant est (M. Larousse) : "poli, courtois à l'égard des femmes, empressé auprès d'elles".

Eh bien moi je dis pardon.

Empressé, c'est limite.

Quand je m'empresse de faire quelque chose, je cavale.

La femme galante est (M. Larousse) : "de moeurs légères, entretenue".

Eh bien c'est du propre.

A qui manque encore la personne galante ?

 triplon-dessin-JFB-janvier-7.jpg

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 12:36

Méfiance.

Prudence.

Gare.

Gaffe.

Vous n'avez pas la fève ? Vous vous en remettrez.

Vous n'avez pas de fortune ? Rien ne dit que vous n'en aurez pas.

En revanche, si vous êtes aplati, là, je serais vous, je me ferais des cheveux.

doublon dessin JFB janvier 6

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 12:46

Voilà, je me suis regardé droit dans les yeux.

J'ai vu les choses en face.

Ma vocation, je ne peux plus me la cacher.

Ma vocation doit s'exprimer.

Je suis fait pour être G.O.

Compte-tenu de mon tempérament d'entrepreneur, je lance un concept en même temps.

Je suis le G.O. de mon concept.

Un concept new wave de colonie de vacances.

Destination : ici.

Si vous êtes intéressé, dates , planning des activités, tarifs -HS et BS- (*) sont délivrés sur simple demande (cliquer sur l'onglet cont@ct).

(*) Ce concept étant durable, des tarifs forfaitaires peuvent être envisagés à partir de 2 périodes de colonie réservées.

 

doublon-tableau-JFB-janvier-5-copie-1.jpg

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 19:31

Je me suis fait avoir comme un bleu.

Un débutant.

Or, à mon âge, c'est suspect.

Sous l'habit de ce passant égaré, j'aurais dû sur le champ débusquer le prosélyte.

Las, non.

Il m'a fait perdre dix minutes.

Si vous saviez comme ces dix minutes me manquent.

Voilà l'histoire :

Je suis dans la rue car j'ai une course à faire en ville.

Sur ma droite, à l'angle d'une autre rue perpendiculaire, un jeune homme.

Celui-ci m'aborde : "Pardon de vous déranger (…) Pourriez-vous m'indiquer la rue Louis Jouvet ?".

Je lui dis "Attendez… Elle n'est pas loin… Si vous permettez, je récapitule deux secondes… Oui, cette rue, je la connais …".

Le jeune homme patiente.

Je lui lance : "Derrière moi, la rue Louis Jouvet est derrière moi… C'est à deux ou trois cents mètres…".

Lui : "Ah, j'en ai eu de la chance de tomber sur vous ! Personne n'a su me dire où elle se trouvait".

Et c'est là que j'ai mis ma tête sur le billot.

En voulant faire le malin, bien sûr.

Enthousiaste, je lui dis : "Détrompez-vous. Je ne suis pas le messie".

Quand on n'est pas doué pour les bons mots, on devrait s'abstenir.

Et j'ai poursuivi (en réfléchissant) : "Ecoutez, oui, je pense que c'est la 2ème rue sur votre gauche. J'espère ne pas me tromper…".

J'ai répété ma mise en garde deux ou trois fois.

Et lui, très attentif il restait.

Je vais pour continuer ma route, ma course en ville, qui allait la faire ?

Et lui : "Juste une chose…".

Moi : "Oui ?".

Lui : "Jésus vous aime".

Et là, comme si ça n'avait pas suffi, je remets la tête sur le billot : je lui explique que le Très-Haut et moi, on ne se connaît pas. J'ajoute deux ou trois trucs.

Le gars qui cherchait son chemin est devenu intarissable sur l'intérêt qu'il y avait à croire en dieu.

C'est quand il a commencé à hausser la voix, écarter les bras, lever les yeux au ciel que je lui ai dis "Vous m'excuserez, mais j'ai un rendez-vous".

Là encore, j'ai dû me répéter.

Il parlait de l'homme qui n'est que péché quand j'ai pu enfin partir.

Dix minutes.

Dix minutes que ce jeune homme ne me rendra pas.

doublon-dessinpourvideo--janvier-4--2-.png 


 

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 11:05

Eh bien ce n'est pas joli-joli.

Il ne manquerait plus que vous ruiniez.

Moi, ce que j'en dis.

C'est l'idée de liquidation, déjà, qui ne me va pas.

Et l'idée de faire la différence : on parle de solde naturel, de solde migratoire (coucou M. Larousse).

Et aussi l'idée de faire un bilan.

Je vous fais grâce de mes souvenirs de troufion.

Et ne vais revenir que sur la liquidation.

"Tout doit disparaître".

C'est ce qui est inscrit sur des banderoles jaunes, souvent fluo.

Pourquoi selon vous ?

Non, pas pourquoi le jaune fluo.

Parce que ça nous encombre, parce que ça ne vaut plus rien et patati et patata, bien sûr.

Mais il y a autre chose.

Il faut faire place nette.

Grâce à vous.

Mercenaires… bénévoles.

Et vous payez pour faire le sale boulot.

doublon-dessin-JFB-janvier-4.jpg




Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 11:33

Voilà de quoi vous rendre perplexes.

Vous connaissez cet arc-boutant sécuritaire.

Quand ils disent "vidéosurveillance", ils disent tout.

Quand j'entends leur résumé, quand je le lis, eh bien… eh bien, j'ai la chair de poule.

Comme si, à leur arc-boutant, je répondais par un arc réflexe.

De prendre la tram', d'aller faire mes courses au supermarché, de travailler et cetera, avec un oeil au-dessus de moi, ça me rend drôle.

Or, quand je suis drôle, je n'aime pas ça.

Cette caméra qui me suit, qui m'épie, en réalité, elle me cherche.

Dans son idée, à cette machine, je suis un danger potentiel.

Je pourrais.

Il se pourrait que je.

Quelque chose de mal, bien entendu.

J'aurais donc une sale gueule.

Ce qui n'est pas vrai, cela va de soi.

En revanche, j'ai la chair de poule.

doublon-dessin-JFB-janvier-3.jpg

 

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 13:16

Qu'avez-vous décidé ?

Qu'allez-vous arrêter ?

A quoi allez-vous vous mettre ?

Comment allez vous changer en mieux en 2011 ?

Pour qui ?

Pour quoi ?

Pourquoi ?

Vous tiendrez combien de temps en version améliorée ?

Un.

Deux.

Deux et demi.

Je m'en doutais.

C'était du flan.

Le plus fascinant, c'est que vous y ayez cru.

doublon-dessin-JFB-janvier-2.jpg


Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 11:24

Quelle mésaventure.

Car pour l'instant, ce n'est que ça.

Mais après ?

Voilà, adresser ses voeux à des personnes à qui l'on fait signe une fois dans l'année… le 1er janvier, je trouve ça moyen. Même s'il arrive qu'on leur souhaite également de joyeuses Pâques, par exemple. Deux signes alors, en un an, c'est peu. On ne se souvient parfois même plus des raisons qui motivent ces deux "coucou".

Je trouve ça moyen, mais je ne suis pas moins sociable que la plupart d'entre nous.

Donc j'adresse des voeux en jugeant que c'est moyen.

Je le fais par mail, moderne je suis aussi.

Parmi les personnes à qui j'adressais des voeux tout à l'heure, il y en a une qui s'appelle Nadine.

J'ai toujours connu Nadine et c'est bien pourquoi j'ai toujours évité de la fréquenter.

Mais chaque année, je lui envoie mes voeux.

Il y a moins d'une heure, j'écris donc :

"Chère Nadine,

Pour l'année qui commence, permets-moi de te souhaiter…".

Et là, je ne sais pas pourquoi, en pensée, j'ai vu Nadine, je l'ai entendue… et mes doigts se sont mis à s'énerver sur le clavier : ils obéissaient aux sentiments peu flatteurs qui cavalaient dans ma tête. Je ne me sentais pas honteux, mais ça m'ennuyait car ce n'est pas pratique d'écrire ce que l'on pense alors qu'il faudrait écrire ce que l'on ne pense pas.

Mais la mésaventure restait putative.

Quand mon index droit a bondi… pour cliquer sur "Envoyer".

Pffffiiiit.

J'ai instantanément repris la main sur mes doigts.

Mais concernant Nadine, j'ai très peu d'idées.

 

doublon-dessin-JFB-janvier-1.jpg

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:32

Vous allez vous dire.

Non, vous ne le croirez pas.

A l'époque où l'on regrette que les traditions ne soient plus respectées (alors qu'elles ne font souvent que changer).

Vous allez croire que c'est du flan.

Je dis te-te.

Te-te-te.

Oui, c'est toujours mode d'écrire pour souhaiter la bonne année.

Que le courrier arrive plus vite, que ces cartes enveloppant du bonheur arrivent ailleurs, qu'est-ce que ça peut faire ?

Ma boîte mail est donc déjà submergée.

Elle va déborder, je le sens.

Oui, vous allez vous dire.

Non, vous ne me croyez pas.

Je maintiens que j'ai reçu une tonne de mails depuis 0 heures ce matin.

Ce réseau d'amis, n'est-ce pas.

Cette foule de gens bien intentionnés.

Ce peuple qui se presse de me souhaiter de décrocher la lune en 2011.

Oui, je conviens que l'affaire a de quoi méduser.

Les téléopérateurs, la grande distribution…

Tous les vendeurs d'avenir m'ont écrit.

"Cher B. le Blogueur,

Nous sommes heureux de vous compter parmi nos clients fidèles.

Que cette année 2011 soit celle dont vous rêvez.

Comme nous.

Chez nous.

Commencez petit.

Débutez modeste.

Les rêves sont comme les fortunes, ils se bâtissent petit à petit.

Ruisseaux, puis rivières.

Cordialement".

Qu'est-ce que je vous disais.

doublon-dessin-JFB-decembre-31.jpg


 

Repost 0
Published by fossemalrockdie.over-blog.com - dans Les nouvelles du front
commenter cet article